PORTRAITS HUMAINS | Pensées Orientales

A MI-CHEMIN ENTRE LA PEINTURE ET L’ART NUMÉRIQUE

– à travers 2 thèmes et 2 diaporamas (Partie 1 et Partie 2)

Partie 2 | Chien, chat & Cie

Cette seconde partie sera à lire dans mon prochain article.

Partie 1 | Pensées Orientales

 

Partie n°1 | Pensées Orientales

A l’origine, des Peintures au pastel.

7 Peintures pour 7 Portraits sur le thème du Zanskar

Effectivement, je repars sur une base de travail existante puisqu’à l’origine, ces portraits existent en tant que pastel pour la plupart ou acrylique. Ce sont des peintures et plus précisément des portraits  inspirés d’après des photos d’Olivier Föllmi , photographe que j’affectionne particulièrement depuis des années et qui a voyagé à de nombreuses reprises dans cette région du Zanskar. Il a en outre réalisé de nombreux ouvrages photographiques et également de méditation. Vous retrouvez ses livres si cela vous intéresse chez Amazon notamment et ses portraits sur le portail de son site qui datent respectivement de 2007 à 2009.

Ces portraits représentent un moment de ma vie où j’étais traversé par des événements familiaux difficiles comme certains peuvent en vivre. Je n’en dirais pas plus, je veux juste expliquer le contexte dans lequel ces peintures ont été réalisées.

(En outre, ils ont été réalisés en parallèle de ma vie professionnelle en tant qu’infographiste à l’époque chez S3G GRAPH à jurançon).

Je voulais retraduire les expressions de sérénité et de douceur que je ressentais dans ces visages car j’étais à la recherche de cette sérénité pour transcender ma douleur.

J’étais admirative et reconnaissante de ce que pouvaient exprimer ces personnes sur ces photos  alors même qu’elles connaissaient aussi de grandes difficultés de vie et de précarités. J’étais admirative aussi par leur esprit de compassion et le fait qu’elles soient heureuses ensemble et surtout présentes.

Pourquoi le Zanskar ?

C’est par hasard un jour que je tombe sur des photographies d’Olivier Föllmi  à Cultura au rayon des livres. Le coup de cœur s’opère en regardant ces photos. C’est comme si d’un coup,  je pansais un peu mes blessures intérieures, je me sentais mieux, j’aimais ce que je voyais et ce que je voyais c’était la complicité vraie entre des êtres, leur attachement réciproque et la force de cet amour.

Je décidais alors d’acheter le livre et de peindre ces portraits qui m’avaient déjà tant donné pour tenter de retraduire cette émotion que j’avais ressentie picturalement.

C’est après que je réalise que tous ces visages plus expressifs les uns que les autres habitent dans cet endroit qui est le Zanskar et où je rêve un jour de me rendre.

Depuis, j’ai acheté d’autres livres, tous très intéressants spirituellement et visuellement parlant; un joli mélange d’esthétisme mêlé à beaucoup d’expressions et d’émotions.

Pourquoi avoir revisité ces peintures ?

Aspect Technique

La majeur partie de mes tableaux les plus récents sont des pastels or qui dit pastel suggère pas mal de contraintes, notamment pour la partie conservation et protection des pigments de couleurs et notamment  la plaque de verre à joindre au tableau , pour éviter la tombée des pigments ou l’écrasement des pigments. Du coup, la plaque de verre associée au cadre et au tableau représentent un certain poids.

De plus, J’avais pris des cours d’encadrement à l’Eclat de Verre près de Pau à l’époque, pour mettre en valeur mes peintures avec de jolis cadres et de jolis passe-partout.

Je voulais un ensemble présentable, du coup j’avais choisi de jolis encadrements et créé des Passe-partout finalement plutôt chargés en matière.

Exemples de cadre et de passe-partout – il s’agit ici du tableau « Mère et son enfant dans la neige »

ainsi que du tableau : « Los Guerilleros »

En outre, après quelques expositions, ce poids personnellement, me semblait bien trop présent dans l’ensemble et trop lourd au vue des nouvelles tendances d’affichage à l’ère du numérique sur les murs, et le verre à tendance à donner une distance avec le spectateur par rapport à la peinture et ses reflets ne sont pas toujours les bienvenus en fonction de l’éclairage,

Pour toutes ces raisons, je souhaitais revenir à quelque chose de plus léger, de plus sobre, pouvoir trouver une solution de fixation du pastel car je voulais aussi continuer de travailler  avec cette technique, il allait falloir trouver une solution pour toutes ces contraintes.

Tendre vers des impressions numériques sur toile me semblait être une possibilité dans le sens où fixer une impression sur toile sur le mur devient d’une simplicité et d’une légèreté absolue (la toile et son châssis ne pèsent pas lourd).
Cela peut être une réponse adaptée aux personnes qui souhaitent des tableaux aux fixations légères et rapides à mettre en place sur les murs.

Je décidais alors de faire des essais d’impression pour voir ce que cela allait donner notamment chez Photobox.fr et monoeuvre.fr.

il me suffisait  de leur envoyer un jpeg de mon travail,. J’avais une prévisualisation du rendu et je validais. Le tour était joué, j’attendais avec impatience le rendu que j’allais avoir…

Je découvrais alors avec joie que l’impression sur toile ne changeait pas la qualité du travail exécuté,
Ce qui  m’a permis de réaliser que conserver cette qualité était tout à fait possible, et après quelques autres essais d’impression, le résultat était à la hauteur de mes exigences.

Je fais ce constat : je conserve  la qualité de rendu du pastel et je résous mon problème de conservation du pastel. Mieux que cela, je lui donne une autre direction…le pastel est conservé, figé, comme ancré dans la toile et s’allège…

De ces déductions, d’ autres interrogations ont fait du chemin dans mon cerveau…

Aspect Artistique –
Le temps s’écoule vers un autre regard

Du fait de mes 2 activités, peinture et graphisme, je suis contrainte de faire en fonction de mes disponibilités, j’ai donc eu des périodes de peinture et des périodes de graphisme séparément.

Après avoir travaillé plusieurs années en tant qu’infographiste chez S3G GRAPH à Jurançon, J’ai fait quelques expositions dont une à Lescar en 2010 dans le cadre de « Lescar en Fête » à l’Estanquet du 05 au 23 Juillet 2010  lorsque j’étais enceinte.

Puis j’ai réalisé une exposition en 2014 au Comité de Total où j’ai présenté ces tableaux et d’autres dont je reparlerai dans l’article consacré à : Chien, Chat & Cie.

Ensuite, une formation en 2012-1013 – il s’agit du DU TECHNIQUE REALISATEUR MULTIMEDIA au Gréta Béarn & Soule – sur 1 an précisément, dans le cadre d’un contrat de professionnalisation chez Total.

Je suis au passage très heureuse d’avoir pu réaliser cette formation qui m’a permis d’avancer un peu plus vers le monde du WEB comme je le souhaitais.

Un prolongement chez TOTAL en 2014 en tant que freelance pour optimiser le site intranet réalisé dans mon contrat de professionnalisation, avec d’autres projets web comme par exemple, une  animation  pour présenter un guide utilisateur Linux.

Sur l’année mi 2015 à juillet 2017 par exemple, ayant réalisé plusieurs teasers et une BD  pour le projet Very Bad Clopes, ainsi que des travaux graphiques pour le site apprendre5minutes et le site dansesociete.fr  je n’ai pas eu de disponibilités pour la peinture, j’ai due laisser de côté donc cette passion, ce qui tombait bien par ailleurs,  car  je voulais apporter quelque chose de nouveau dans ma peinture, mais je ne savais pas encore la direction que j’allais prendre, comment j’allais le faire.

Je reprends donc en 2017 là ou j’en étais, avec un nouveau regard et du recul par rapport à mon travail et ce constat sur mes peintures :

Un ressenti personnel dans une impression d’un travail inachevé, d’une recherche inassouvie, de ne pas avoir été au bout, qu’il y avait autre chose derrière, mais aussi un besoin de donner plus de sens dans mon travail dans ma peinture par l’apport du numérique qui fait partie de mes passions plus que d’une simple activité professionnelle, bien autant aujourd’hui que la peinture depuis de nombreuses années.
L’envie du coup,  de faire ce mélange qui me correspond mieux au jour d’aujourd’hui, me saisit et me pousse vers cette combinaison entre le numérique & la peinture.

 

Renaissance de cette peinture
Vers une nouvelle intégration graphique avec Photoshop & Illustrator

LES COULISSES DU PROJET

7 tableaux se transforment en 14 tableaux
Plusieurs associations

  1. Les Citations et leur rôle pour chaque tableau
    Derrière la peinture, la recherche d’une spiritualité

    J’ai fait le choix d’associer ces portraits à des citations spirituelles d’écrivains, de poètes, d’hommes politiques, de Saints Hommes tel que Dalaï-lama car je fais le lien entre la peinture et cette recherche de spiritualité.

    Je voulais que cela soit plus évident, plus prégnant, associer une citation intimement liée au tableau qui lui correspond.

    Voici un exemple de citation et le tableau qui lui correspond

    Citation de Jack Kornfield.
    « Il y a de la beauté à contempler le mouvement des saisons sur notre terre et une grâce intime à honorer les cycles de la vie. » (vous trouverez en bas de l’article toutes les citations qui ont été utilisées pour ce thème du Zanskar).

    J’ai décidé ensuite d’intégrer cette citation dans une nouvelle peinture numérique car je voulais privilégier la mise en valeur du texte, pour mieux écouter le texte puis voir la peinture.

    La citation peut se voir et se lire avant ou après avoir vu le portrait qui l’accompagne.
    Le texte prend alors une autre dimension et est mis en valeur grâce au portrait et vice versa.
    L’un se renvoie à l’autre et les deux ne font plus qu’un.

    Il va sans dire qu’ils seront exposés ensemble.

  2. Les Calligraphies et leur rôle pour chaque tableau

    J’ai fait le choix aussi,  de mêler des créations personnelles de calligraphie réalisées (cf  le grand pictogramme noir que l’on peut voir à gauche de la citation présentée ci-dessus), il y a quelques années.

    Effectivement,  j’étais à la recherche du mouvement dans la peinture lors de mes études à l’ESAC de Pau car j’ai une autre grande passion qui ne m’a jamais quittée  : la danse* (nous travaillons d’ailleurs également sur un site de danse qui s’appelle : dansesociete.fr, je vais en parler prochainement dans un nouvel article).

    J’avais choisi la calligraphie comme technique car j’avais envie de dessiner, traduire, interpréter la danse dans une gestuelle libre, exprimer l’énergie du mouvement, j’étais inspirée alors par les travaux d’un certain calligraphe que j’affectionne et qui répond du nom de Hassan Massoudy.
    Voici un exemple de ses oeuvres.

    Et voici ci-dessous les différentes calligraphies réalisées à l’époque (2001) à l’encre de couleur  par mes soins avec à l’esprit la danse exprimée librement, du moins cette recherche du mouvement sans contrainte,

    La liberté du Mouvement – Recherches 2001

     

 

Pourquoi les avoir intégré ? Tout simplement parce qu’après après avoir effectué des recherches autour des écritures indiennes et tibétaines pour me rapprocher graphiquement de la thématique du Tibet ou proche Tibet  afin de les combiner graphiquement avec les citations que j’avais choisies ;
force est de constater à ce moment précis,  que mes calligraphies présentaient une légère similitude graphique avec ces écritures d’origine indienne.

Il m’a donc semblé tout naturel de les y intégrer au trait avec les autres écritures.
Après avoir choisi 7 calligraphies, il fallait les retravailler pour les intégrer dans le tableau de la citation  car elles étaient réalisées à l’encre de couleur au départ. Une conversion au trait s’avérait nécessaire pour avoir une meilleure qualité de rendu .
Le logiciel Illustrator m’a permis cette conversion au trait sans perdre en qualité  (ceci fera l’objet d’un tutoriel).

En outre, je voulais du mouvement dans ma peinture et les calligraphies qui représentaient ces mouvements me semblaient dont tout à fait appropriées.
C’était aussi le moment de montrer des créations qui étaient restés de côté depuis fort longtemps en attendant ce moment précis et cela, je venais juste de le comprendre…

 

 

3. Les Écritures ou fragments d’écritures comme décor et fond du tableau où se trouve la citation.
Dont voici un exemple d’intégration

Dans cette partie, ce qui m’a intéressé, c’est de jouer avec les formes de lettres, les matières, les textures, les couleurs, de tenter de trouver une belle alchimie pour mettre en valeur la citation et la calligraphie qui l’accompagne. Ce travail a été réalisé entièrement avec Photoshop par le biais de plusieurs filtres, par des montages successifs. D’ailleurs des petits tutoriels vous seront présentés afin de vous montrer de quelle façon ce travail a été réalisé dans les prochains mois.

Je dédierai une rubrique spéciale « tutoriel » sur mon site.

Ce qui m’a plu également c’est :

–  la recherche sur des choix de textes de méditation appropriés par rapport à mes tableaux, dont   certaines qui figuraient sur les livres d’Olivier Föllmi.

– la partie introspection et la recherche pour combiner graphiquement les matières, textures et écritures, ce qui fait un agréable mélange, une belle alchimie, un équilibre.

Portrait Avant
Portrait Avant
Citation  Après
Citation Après
Portrait Après
Portrait Après
Portrait Avant
Portrait Avant
Portrait  Après
Portrait Après
Portrait  Avant
Portrait Avant
Citation Après
Citation Après
Portrait  Après
Portrait Après


Cette combinaison de plusieurs éléments graphiques, comme les écritures, les citations et calligraphies associées à la peinture, permet de mettre en valeur les portraits en leur apportant une nouvelle dimension plus numérique et contemporaine.

Liste des Citations utilisées :

Citation de Jack Kornfield
« Il y a de la beauté à contempler le mouvement des saisons sur notre terre et une grâce intime à honorer les cycles de la vie. »

Citation de Arnaud Desjardins
« Chaque évènement, chaque situation dans laquelle vous vous trouvez a toujours une valeur positive, même les drames, même les tragédies, même le coup de foudre dans un ciel serein. »

Citation de Pema Chödrön
« L’impermanence est un principe d’harmonie. Quand nous ne luttons pas contre elle, nous sommes en harmonie avec la réalité. »

Citation du XIVè Dalaï-lama.
« Attachons-nous à reconnaître le caractère si précieux de chaque journée. »

Citation de Jack Kornfield.
« Il ne s’agit pas de changer quoi que ce soit, mais de ne s’accrocher à rien et d’ouvrir les yeux et le coeur. »

Citation de Arnaud Desjardins.
« Le oui, l’ouverture et l’amour, voilà les clés qui ouvrent les portes de la prison. »

Citation de Arnaud Desjardins.
« Terrible ou pas, difficile ou pas, ce qu’il y a de beau, de noble, de religieux, de mystique, c’est d’être heureux. »

 

Cliquez sur la GALERIE pour voir les tableaux.